Pirate-Parfum lourdement condamné: entretien exclusif avec son fondateur

Le fondateur de Pirate-Parfum, Thomas Filleau, est parti d’un constat simple : si les fragrances des parfums ne sont pas protégées par le droit d’auteur, qu’est-ce qui l’empêcherait de vendre à un prix compétitif des parfums s’inspirant de ceux de grandes marques? Une condamnation à plus de 1,3 million d’euros est un début de réponse…

Orgue à parfums de Jean Carles, 1ère moitié du XXe s., Musée International du Parfum, Grasse

Justice au pays du parfum
Orgue à parfums de Jean CARLES , Musée International de la Parfumerie, photo: Paul Nicoud – CC BY 4.0

Article republié sur 200px-Logo_Rue89.svg

Lire la suite

Publicités

« I love » brise des coeurs. Une histoire de marques au goût amer… I ♥ NY, I (mug) NY, I ♥ PARIS

Lorsqu’outre-Atlantique la marque « I ♥ NY » rencontre « I (mug) NY », l’excitation est à son comble. Cette histoire de (dés)amour serait-elle la même en France ?

Le seul, l'unique, le vraiVSLe logo du désamour

Article republié sur 200px-Logo_Rue89.svg

Lire la suite

La « contrefaçon de concepts » : vers une contrefaçon totale ?

La Chine, connue notamment pour ses contrefaçons de produits se lance désormais dans la « contrefaçon de concepts ».

En effet, après les faux « Apple Store » où l’on vend de vrai produits Apple au point de semer la confusion jusque dans ses vendeurs et les faux Ikéa où les meubles, le code couleur, les magasins à sens unique avec épicerie et cafétéria intégrées et même la phonétique de la marque ont été contrefaits (l’idéogramme de la marque se prononce «ikéa» en chinois) l’empire du milieu fait encore parler de lui avec le faux salon des marques de Shanghai; contrefaçon du Salon des marques de … Monaco !

Lire la suite