La contrefaçon viticole ou les subtiles différences entre du cognac et des feuilles de thé infusées dans de l’alcool blanc

En tant que sudiste et fils d’une famille de viticulteurs, qui dit « été » pour moi dit barbecue et rosé à l’apéritif (à consommer (avec modération) quand on n’est pas enceinte ou qu’on ne conduit pas, peut contenir des sulfites etc, etc …). Néanmoins, la production viticole française doit faire face à des atteintes à ses droits de propriété intellectuelle.

Jean-Louis Zimmermann – CC BY 2.0
« Piquette », grand cru, ou jus de cerise ?
Pour l’instant ce n’est qu’un contenant…

Lire la suite